• -15% SUR VOTRE PREMIÈRE COMMANDE AVEC LE CODE "FIRST15" ET LIVRAISON GRATUITE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE
  • Les bérets font partie de l'uniforme de nombreuses forces armées dans le monde entier depuis le milieu du 20ème siècle. Les bérets militaires sont généralement inclinés vers la droite pour libérer l'épaule qui porte le fusil sur la plupart des soldats, mais les armées de certains pays européens ont influencé l'inclinaison vers la gauche.

    Le béret militaire dans une variété de couleurs

    Dans certains pays, les bérets sont particulièrement associés aux unités d'élite, qui portent souvent des bérets de couleurs plutôt inhabituelles. Citons par exemple le gris du Corps infirmier de la British Army, le marron des troupes de parachutistes du Royaume-Uni et des forces spéciales danoises, le vert des Commandos marine français (vert foncé) et de la Légion étrangère française, des Commandos des Marines royales britanniques, des Commandos de Marines finlandais (Coastal Jaegers), des forces spéciales de l'armée irlandaise et des forces spéciales de l'armée américaine (appelés les Bérets verts) ; le rouge des Troupes d'élite soviétique (Spetsnaz) ; le beige des unités des forces spéciales du Commonwealth (SAS) et des Rangers de l'armée américaine ; le gris des forces spéciales de l'armée polonaise (GROM) ; ou le noir des Chasseurs alpins français, première unité militaire à avoir porté le béret (bleu à l'origine).

    L'histoire du béret militaire

    L'utilisation informelle des bérets par les militaires européens remonte à des centaines d'années, par exemple le bonnet bleu, qui est devenu un symbole de facto des forces écossaises aux XVIe et XVIIe siècles. En tant que coiffe militaire officiellement obligatoire, son utilisation remonte aux guerres de succession carlistes pour la couronne espagnole dans les années 1830, sur ordre du général Tomás de Zumalacárregui qui voulait un moyen local et non coûteux de fabriquer des coiffes résistantes au climat des montagnes, faciles à entretenir et à utiliser lors d'occasions officielles. D'autres pays ont suivi l'exemple après la création des Chasseurs alpins français au début des années 1880. Ces troupes de montagne ont reçu un uniforme qui comportait plusieurs caractéristiques innovantes pour l'époque, notamment le béret bleu large et souple qu'elles conservent encore aujourd'hui. Cette mode était si peu connue en dehors de la France qu'elle a dû être décrite dans l'Encyclopædia Britannica de 1911 comme "une casquette souple".

    Les bérets ont des caractéristiques qui les rendent très attrayants pour les militaires : ils sont bon marché, faciles à fabriquer en grand nombre, peuvent être fabriqués dans une large gamme de couleurs, peuvent être enroulés et fourrés dans une poche ou sous l'épaulette de la chemise sans dommage, et peuvent être portés avec des écouteurs. C'est notamment l'une des raisons pour lesquelles les équipages de chars ont adopté le béret. Le béret n'est pas si utile dans les conditions de terrain pour le fantassin moderne, qui a besoin de casques de protection, et on ne le voit généralement pas porté par l'infanterie en opération.

    Le béret a été jugé particulièrement utile comme uniforme pour les équipages de véhicules blindés, et le Corps de chars britannique (plus tard le Royal Tank Corps) a adopté la coiffe dès 1918, malgré les plaintes selon lesquelles le béret était "trop étranger et trop féminin". A la fin des années 1930, les équipages allemands de l'AFV ont également adopté un béret avec l'ajout d'un casque de protection rembourré à l'intérieur. La couleur noire est devenue populaire en tant que coiffe pour les équipages de chars, car elle ne montrait pas les taches d'huile. Les bérets noirs continuent à être portés par les régiments blindés dans tout le Commonwealth.

    La décision de l'armée américaine, dans les années 1990, de remplacer les couvre-chefs standard façon casquette de baseball par une forme de béret a d'abord rencontré une certaine résistance, mais cette pratique est désormais acceptée. Selon le manuel officiel de formation de l'armée américaine, chaque recrue doit passer en moyenne deux jours à préparer son béret pour un service militaire approprié. Cela signifie qu'il faut utiliser un briquet pour brûler les fibres de laine superflues, un rasoir jetable pour raser toutes les peluches et un bain d'eau chaude pour adapter le béret à la taille de la recrue.

    Les bérets sont devenus la coiffe militaire par défaut de la fin du 20ème siècle et du début du 21ème siècle, tout comme le képi et la casquette à visière étaient des coiffes communes à leurs époques respectives. Le béret est aujourd'hui porté par de nombreux militaires dans la plupart des nations du monde.

    Le béret dans son style classique (associé au béret basque par son origine) est toujours porté par les femmes et les hommes majoritairement en France mais aussi partout dans le monde suite à la démocratisation du style. Même les bérets enfants connaissent un succès parce qu'ils ajoutent un adorable style aux petits garçons et petites filles.